Premièrement, notre organisme à besoin de sucre

 

Ça vous interpelle ? Mais attendez, je ne vous ai pas dit, sous quelle forme il en a besoin ! Il n’est absolument pas nécessaire de lui donner du pain blanc, des gâteaux et de la pâte à tartiner et de la confiture. Non seulement ces produits n’apportent aucun nutriment intéressant à notre organisme, ni aucune énergie. Mais en plus ils sont bourrés de sucres raffinés (produit ultra transformé). Ce qui aura tendance à élever la glycémie sanguine. Conséquence de cette élévation : fatigue, sensation de faim très rapidement, prise de poids, difficulté de concentration après un repas … Alors pour éviter tous ces désagréments, il est préférable d’opter pour des « bons sucres » !

Aujourd’hui on entends tout et son contraire (merci internet et les réseaux sociaux), alors on ne sait plus quels aliments sont véritablement bon pour nous ! Si vous saviez combien de personnes en cabinet me disent être complètement perdues face à leur alimentation… Et c’est tout à fait normal, nous avons longtemps été désinformé sur de nombreux sujets : « Attention au gras » Sans préciser qu’il y a des bon gras et mauvais gras. « Attention aux sucres ! » Avec certains régimes qui conseillent même de restreindre totalement la consommation de fruits, ce qui est aberrant… « Consommez au moins 3 laitages par jour ! » Alors qu’ils sont acidifiant pour notre organisme et contiennent des hormones de croissance qui contribuent à la prise de poids (et ce depuis le plus jeune âge…).

Concernant les sucres, c’est très simple. En revenant à une alimentation plus brute, le moins transformée possible, vous trouverez aisément ceux qui vous sont bénéfiques : Les fruits frais et entiers, les fruits secs, les céréales demi-complète et complètes, le miel cru (consommé surtout pas sur du pain), le pollen, les légumes, la patate douce, la pomme de terre etc… Tous ces aliments contiennent des glucides qui répondent à nos besoins sans pour autant  faire grimper notre glycémie (et nous faire prendre du poids). Enfin, cela va dépendre aussi du mode de cuisson …

 

Deuxièmement, les sucres à éviter

 

Ils sont malheureusement devenus le quotidien de beaucoup de personnes : je parle ici des sucres raffinés (après raffinage, il ne reste plus de minéraux, de vitamines, de fibres, d’oligo-éléments, rien, nada que du sucre) ! Cela englobe 2 catégories de produits :

  • Nous avons le sucre simple : le sucre blanc, mais aussi le sucre roux, qui est du sucre blanc coloré (ne vous laissez pas tromper par la couleur). Ou encore le sucre vergeoise, un sucre blanc chauffé, pour obtenir sa couleur brunâtre. Vous avez aussi le sucre glace, du sucre blanc broyé finement.

 

  • Les céréales raffinées ou céréales blanches : la baguette, l’assiette de pâtes blanches, le riz blanc, le pain de mie ,les farines T45 et T55, gâteaux industriels, céréales du petit déjeuner… Ils ont tous en commun le fait qu’on a retiré la coque de la graine qui contient un grand nombre de fibres, minéraux, oligo-éléments. Ce qui peut provoquer des troubles digestifs, de la constipation, l’élévation de glycémie et seraient probablement en partie responsables des intolérances au gluten actuel.

 

Troisièmement, les sucres à favoriser

 

Parmi les céréales, vous avez le choix entre complètes et demi-complètes : blé dur ancien, riz complet, épeautre, petit-épeautre, kamut. Vous avez également le sarrasin, le quinoa, le millet, la châtaigne, la pomme de terre, la patate douce, le manioc. Vous pouvez les consommer sous pleins de formes différentes : pains, crêpes, tartes, taboulé, céréales entières cuites à l’eau, purée, galettes … Laissez-place à votre imagination !

Concernant le sucre pur, il ne s’agit pas d’un aliment, mais plus d’un supplément, une douceur, un plaisir que l’on se fait de temps en temps. Et dans ce contexte là, je vous conseillerai de privilégier les sucres complets tels que : le rapadura obtenu à partie du jus de canne à sucre séché à l’air libre puis tamisé ou le muscovado fait avec l’extrait évaporé du jus de canne chauffé. De plus, j’ai remarqué qu’il avait un effet bien moins addictif que le sucre raffiné. Mais il ne s’agit là que de ma propre expérience. Le sucre ayant l’indice glycémique le plus bas (c’est-à-dire celui qui n’augmentera pas autant la glycémie), c’est le sucre de Fleur de Coco (que l’on trouve maintenant facilement dans le commerce).

 

Marion LENGLET 🌷

Partager